La ville de Ney-York jette ses anciennes rames de metro dans l’océan. Et le développement durable ? Et le pollution ?

 

Justement. L’objectif de ce projet est de recréer des récifs coralliens. Le corail, c’est la vie. Mais avec l’érosion, le réchauffement climatique et les changements de courants, l’équilibre des océans est chamboulé.

Le photographe Stephen Mallon a suivi le processus et cela lui a permit d’expliquer le résultat de l’opération.

Une fois au fond de l’eau, les rames de metro deviennent un support naturel à toute la vie qui s’installe sous l’eau. Chaque cable, chaque tige de fer, chaque élément de la structure des machines et des trains devient ainsi un support à la vie qui s’installe.

Regardez les photos cinq ans et dix ans après…

 

MB