De plus en plus de lycées accueillent une webradio animée par des élèves. Et si vous vous lanciez ?

Mais avant toute chose, posez vous des questions toutes simples :

  • pourquoi cette webradio ? Quels sont vos objectifs ?
  • à qui voulez-vous vous adresser ? Seulement aux élèves du lycée, ou à ceux de toute votre ville ?
  • quelle serait sa ligne éditoriale :
    • thèmes des sujets (actualité, musique, concerts, sport, culture, cinéma, santé…)
    • manière de les traiter sur le fond (angles)
    • manière sur la forme (reportages, flashs info, revues de presse, interviews, débats, commentaires…).
  • préférerez-vous faire du direct ou du différé ?

En fonction de vos réponses, il faudra être suffisamment entouré pour tenir la distance et nourrir la grille des programmes : produire des « sons » réguliers (émissions, interviews, sujets…) nécessite d’avoir une équipe qui tourne bien et qui s’engage dans la durée. Pour savoir mobiliser et vous organiser, nous vous recommandons vivement la lecture du guide du Clémi « Créez votre média lycéen ».

Podcast et flux RSS

Reste ensuite à vous équiper : micros et enceinte, ordinateur, enregistreur numérique, et petite table de mixage éventuellement constituent un bon équipement de départ.

Si vous penchez pour une vraie radio diffusée sur les ondes et pas seulement sur le web, il y a des règles : pour pouvoir émettre depuis le lycée et éventuellement dans votre ville, vous devez demander l’accord du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Votre demande sera examinée sur de nombreux critères, et la réponse dépendra aussi de la disponibilité d’une fréquence hertzienne.

Avec une web radio, c’est évidemment beaucoup plus simple et moins onéreux puisqu’il n’y a besoin ni d’autorisation, ni d’antenne pour émettre. Il faudra juste vous familiariser avec la mise en ligne de podcast, et éventuellement de flux RSS. Et vous pourrez proposer bien plus que des émissions, en accompagnant vos contenus audio de textes, liens, infographies, photos et vidéos complémentaires…

Cependant, dans TOUS les cas, respectez toujours les règles du droit de la presse et la déontologie journalistique. Les radios en ligne relèvent de la loi sur la presse de 1881, qui définit trois délits de presse : diffamation, injure et trouble à l’ordre public. Elles sont aussi soumises à la loi pour la confiance dans l’économie numérique. Dans tous les cas, vous devez respecter les règles liées à la vie privée, au droit à l’image et à la propriété intellectuelle. Si vous interviewez des élèves mineurs, vous devez demander une autorisation pour exploiter leur voix.

Le respect des droits d’auteur est aussi un impératif : pour utiliser des documents qui ne vous appartiennent pas (que ce soient des textes, des films, des photos ou de la musique), assurez-vous bien d’en avoir le droit.

Ne pas oublier la Sacem…

Certains auteurs et artistes proposent des ressources sous une des licences “creative commons”, par exemple. Ces licences vous précisent quelle(s) utilisation(s) vous pouvez faire de leurs œuvres. Vous pouvez également placer vos propres réalisations sous ce régime. Pour le signaler, il suffit d’installer les icônes correspondantes sur votre webradio.

Enfin, pour diffuser de la musique soumise aux droits d’auteurs, vous devrez vous acquitter de certains droits auprès de la Sacem, heureusement peu élevés pour les radios associative.