Ces dernières semaines, des centaines de milliers d’étoiles de mer mortes ont été retrouvées échouées sur les rives de l’île de Sakhaline, dans l’Extrême-Orient russe. Un phénomène qui se produit aussi parfois sur les côtés européennes, mais jamais dans de telles proportions.

L’explication officielle met en cause les conditions météorologiques et les tempêtes qui ont secoué la région ces derniers temps. On sait aussi qu’un séisme de magnitude 4,4 a touché le sud de l’île le 31 octobre.

Cette hypothèse ne convainc pas tout les observateurs, certains soupçonnant une pollution chimique, voire des fuites issues de réacteurs nucléaires japonais. La centrale de Fukushima se trouve ainsi à 800 kilomètres, et continue de générer des fuites radioactives, comme continue de s’en inquiéter le blog Fukushima.

D’autres causes sont toutefois possibles, comme un changement brutal de la température de l’eau pour des raisons inconnues, ou la propagation de maladies.