La Commission européenne a annoncé son intention de réduire les déchets plastiques. Son objectif : que tous les emballages en circulation en Europe soient réutilisables ou recyclables d’ici 2030.

Face à l’accumulation exponentielle de déchets plastiques dans l’environnement, les responsables européens cherchent en effet des moyens de réduire les déchets et la pollution plastique dans son ensemble. Dans cette perspective, Bruxelles a notamment annoncé un investissement de 350 millions d’euros dans la recherche sur les plastiques.

Plus de plastique que de poisson dans les mers d’ici 2050

Selon des estimations d’experts, d’ici 2021, les humains utiliseront annuellement jusqu’à un demi-milliard de bouteilles en plastique. Selon le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), 8 millions de tonnes de plastique (bouteilles, emballages et autres déchets) sont jetés chaque année dans la mer, et il y aura davantage de plastique que de poisson dans les océans d’ici 2050 si la pollution se poursuit au rythme actuel.

Selon Frans Timmermans, vice-président de la commission de Bruxelles, interrogé par The Guardian, “des plastiques à usage unique prennent cinq secondes à être produits, vous les utilisez pendant cinq minutes et il faut 500 ans pour qu’ils se décomposent (…) Si nous ne faisons rien à ce sujet, 50 ans plus tard, nous aurons plus de plastique que de poissons dans les océans”.

Une résolution des Nations unies

En décembre dernier près de 200 pays ont signé une résolution des Nations Unies pour éliminer la pollution plastique dans l’océan.

Des chercheurs des universités de Géorgie et de Californie ont déterminé de leur côté que 8,3 milliards de tonnes de plastiques ont été produites entre 1950 et 2015, dont 9 % ont été recyclés, 12 % incinérés et 79 % se sont accumulés dans les décharges ou dans la nature, en particulier dans les océans.