Google a annoncé qu’il allait révolutionner le jeu vidéo en lançant dans les prochains mois Stadia, une plateforme de gaming permettant de jouer en streaming.

Bien plus qu’une simple interface de jeu, Stadia, qui aura sa manette, sera adossée à un studio de création, « Stadia Games and Entertainment ».

Avec Stadia, l’objectif de Google est les gamers aient accès à une expérience de jeu bien supérieure aux normes actuelles, en particulier en matière de graphisme. A condition que les serveurs locaux soient assez rapides, la puissance des clouds de Google pourrait permettre aux joueurs d’avoir accès, sans temps de latence, à des jeux aux performances graphiques exceptionnelles.

Plus concrètement encore, les gamers pourront jouer depuis différents appareils compatibles (télé, smartphone, tablette), sans avoir à les télécharger ou à les installer.

Signe que cette annonce effraie les industriels concurrents et les investisseurs, les actions des groupes japonais Sony et Nintendo ont dans la foulée perdu plus de 4 % à la Bourse de Tokyo.

Une plateforme, c’est bien, mais quel catalogue ?

On ne sait pas, pour l’instant, combien coûtera l’abonnement à Stadia. On peut imaginer que le géant américain a déjà sa petite idée, mais il va certainement attendre de voir comment réagit le public pour finaliser son offre. Et cela signifie évidemment de présenter celle-ci avec un catalogue attractif.

Outre les productions de son studio, Stadia compte sur les grands développeurs de jeu, qui vont certainement être attirés par le potentiel de ce nouvel entrant dans le domaine des jeux vidéo. On sait qu’en principe Assassin’s Creed Odyssey devrait figurer dans le catalogue dès la sortie de Stadia, ainsi que très probablement Doom Eternal.

Bref, il est un peu tôt pour en dire plus, si ce n’est que le lancement pourrait être simultané aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et dans « certains pays d’Europe », a indiqué  Google lors de la conférence annuelle des développeurs de jeux vidéo à San Francisco, à l’occasion de laquelle il a présenté Stadia.

A suivre donc…


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

Nintendo Switch : un nouveau Zelda peut en cacher un autre