La saison 9 de The Walking Dead prouve que le show, malgré quelques sursauts post-mortem, continue sa lente décrépitude. Même si au fond, la deuxième partie pourrait bien annoncer un renouveau que l’on n’ose plus attendre.

Mais avant ce moment clé, qui marque par ailleurs l’arrivée des Chuchoteurs, les nouveaux méchants, il faut subir une première partie affreuse dans tous les sens du terme.

Rien ne va plus du côté des survivants de l’apocalypse zombie : scénarios à la ramasse, montage calamiteux, acteurs dépassés… Mais oui, quelques moments parviennent encore à nous tirer de notre torpeur. Ici, il y a même un épisode tout entier à sauver. Il s’agit du 15. Le meilleur vu depuis des lustres. C’est peu… Surtout  pour permettre au show d’appréhender son avenir avec sérénité.

À l’image de ses héros, la série est acculée et va devoir compter sur un véritable miracle pour renouer avec sa verve d’antan…

Retrouvez toutes les chroniques Ciné & Séries de Gilles Rolland sur

Gilles Rolland