Mathématicienne et ancienne analyste financière, Cathy O’Neil est devenue militante au sein du mouvement Occupy Wall Street qui dénonce les abus du capitalisme financier. Après avoir pris conscience du pouvoir des algorithmes, elle a décidé de partir en croisade contre ce qu’elle appelle les « armes de destruction mathématiques ».

Car savez-vous qui choisit votre université ? Qui vous accorde un crédit, une assurance ? Qui influence votre vote aux élections ? Ce sont des formules mathématiques.

Dans ce manifeste devenu un best-seller mondial, qu’il est indispensable de lire si l’on veut comprendre le monde numérico-mathématique qui prend peu à peu le pouvoir sur nos vie, elle explique avec simplicité comment les algorithmes font le jeu du profit. Pour ce faire, elle explore des domaines aussi variés que l’emploi, l’éducation, la politique, et nos habitudes de consommation.

Les algorithmes favorisent les profils déjà privilégiés

Et elle montre, au passage, comment les algorithmes et le big data creusent les inégalités. Comment ? En utilisant des informations qui ne paraissent pas pertinentes au premier abord, comme des « j’aime » sur les réseaux sociaux, des retweets, des recherches Google, ou bien le genre de site médical que vous visitez… Toutes ces informations sont utilisées pour créer un profil et voir si vous êtes quelqu’un de privilégié dans la vie. S’ils décident que vous l’êtes, alors ces algorithmes feront de vous quelqu’un d’encore plus privilégié. Et inversement, défavoriser les autres.

Voulons-nous, consentons-nous à ce que des formules mathématiques décident à notre place ? Voilà un débat essentiel, au cœur de la démocratie. Encore faut-il prendre conscience de ce qui se passe pour pouvoir lancer et animer ce débat.

Bref, vous l’aurez compris : Cathy O’Neil  pousse un cri d’alarme citoyen. Nous ne pouvons pas rester spectateurs d’un monde où nous sommes de plus en plus tributaires d’outils conçus de façon opaque, utilisés à des fins commerciales ou sécuritaires et ayant pour conséquence d’exacerber les inégalités.

Bien que publié il y a quelques paires de mois, cet ouvrage va rester d’actualité pendant un bon moment.

Cathy O’Neil, Les Arènes, 340 pages, 20,90 euros.

Si le propos vous semble un peu trop ardu, vous pouvez commencer par un autre ouvrage indispensable et plus accessible qui, sous d’autres angles, nous initie intelligemment au sujet : Au cœur des réseaux citoyens de Fabien Tarissan, paru chez Le Pommier (17 euros).


A LIRE AUSSI SUR WEFUZZ

La fin du mot de passe unique, est-ce bien nécessaire ?