L’été est propice à la lecture ! On s’installe confortablement au soleil, sur la plage ou ailleurs, sous un parasol, une boisson fraîche à proximité, avec du bon son et un livre. Et quoi de mieux pour supporter la canicule qu’un bon roman bien effrayant pour faire le plein de frissons ? Voici une sélection maison de 10 bouquins pour un maximum de sueurs froides !

Ça, de Stephen King

Une créature sortie du fin fond des âges prenant l’apparence d’un clown terrorise les habitants d’une petite ville. Des enfants, eux aussi pris pour cible, décident de s’unir pour détruire la Bête… Classique parmi les classiques, Ça est aussi excellent que ce que vous avez pu entendre ou lire. Adapté à deux reprises à l’écran, par Tommy Lee Wallace dans les années 90 (Il est revenu) et par Andrés Muschietti, en 2017 et 2019, ce roman n’en finit plus de faire des adeptes.

La Maison des Damnés, de Richard Matheson

Des personnes triées sur le volet par un milliardaire désœuvré sont enfermées dans une maison supposée hantée dans le but de l’exorciser. Ce qu’elles vont vivre va dépasser l’entendement… Sorte de remake du classique de la littérature d’épouvante, Maison Hantée, de Shirley Jackson, ce roman de Richard Matheson (l’auteur de Je suis une Légende) est un modèle du genre. À la fois effrayant, profond et même dérangeant par moment, La Maison des Damnés a aussi le mérite de ne pas tourner autour du pot et d’instaurer une atmosphère des plus immersives.

Rosemary’s Baby, de Ira Levin

Alors qu’elle attend un enfant, Rosemary emménage avec son mari dans une résidence où elle fait la connaissance de gens aussi serviables que mystérieux. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’elle vient de tomber dans un piège tendu par une secte persuadée que son bébé est le fils de diable… Brillamment adapté au cinéma par Roman Polanski, ce livre fait naître un malaise croissant, sans avoir recours à des effets faciles. Un chef-d’œuvre définitif ayant donné lieu à une suite (Le Fils de Rosemary) au moins aussi recommandable.

Sac d’os, de Stephen King

Un écrivain est confronté à des fantômes dans sa résidence secondaire… Beaucoup moins connu que Shining ou Ça, Sac d’os fait partie des trésors un peu oubliés du maître de l’horreur. Un livre prenant, dont les images restent longtemps en tête.

Possession, de Paul Tremblay

Une adolescente change quasiment du jour au lendemain. Pensant au début qu’elle vit une crise d’adolescence un peu virulente, ses parents commencent à sérieusement s’inquiéter quand leur progéniture se renferme de plus en plus sur elle-même… Si le cinéma a eu bien du mal à égaler le niveau d’intensité de L’Exorciste, ce roman, lui, parvient à renouveler le genre tout en se montrant respectueux de ses références. Facile à lire, assez court, Possession sait en plus se montrer très inventif.

Maison Hantée, de Shirley Jackson

Un scientifique espérant prouver une bonne fois pour toutes que les fantômes existent loue une bâtisse supposée hantée et invite plusieurs personnes pour le seconder dans ses recherches… Récemment adapté à la télévision par Mike Flanagan avec la série The Haunting Of Hill House, Maison Hantée est peut-être le livre de hantise le plus connu. Une réputation que son auteure, Shirley Jackson, n’a pas usurpée, elle qui a foudroyé de peur des millions de lecteurs. Même Stephen King avoue volontiers ne s’en être jamais vraiment remis.

Le Horla, de Guy de Maupassant

Un homme commence progressivement à sentir la présence d’un être invisible malfaisant. Une entité qu’il surnomma le Horla… En France aussi on sait faire peur ! Classique de Guy de Maupassant, Le Horla fait office de date dans l’histoire du fantastique hexagonal. Une nouvelle qui se dévore très rapidement, en forme de classique absolu.

Le Maître et Marguerite, de Mikhail Boulgakov

Le Diable et ses disciples, dont un chat géant nommé Béhémoth, débarquent à Moscou dans les années 30 et sèment le chaos dans la bonne société russe… Variation du mythe de Faust, Le Maître et Marguerite est l’une des pierres angulaires de la littérature russe. Un roman brillant, aussi effrayant par moment que drôle. Et un savant mélange des genres parfaitement maîtrisé par son auteur. Alors oui, certes, parfois, c’est un peu complexe, mais soyez sûrs que les efforts que le livre demande sont à la fin largement récompensés.

L’Appel de Cthulhu, de H.P. Lovecraft

Des entités aussi anciennes que puissantes cherchent à rétablir leur domination sur la terre… Vous avez forcément déjà entendu parler de Cthulhu, ce monstre tentaculaire aujourd’hui décliné à toutes les sauces. Et bien Cthulhu, c’est ici qu’il est né. Dans les pages de ce roman du maître Lovecraft. Un classique de l’horreur qui a influencé un grand nombre d’auteurs, de réalisateurs et de dessinateurs. Idéal pour s’offrir un périple aussi dépaysant que flippant alors que dans le ciel, l’astre suprême brille sans partage…

Simetierre, de Stephen King

Quand la famille Creed emménage dans son nouveau foyer, à l’orée des bois, elle est loin de se douter que le petit cimetière pour animaux qui s’y trouve va à jamais bouleverser leur existence, et faire voler leurs certitudes sur la vie et le caractère définitif de la mort… Oui, encore Stephen King, mais il était impossible de ne pas citer le tétanisant Simetierre dans ce dossier. Oubliez la récente adaptation cinéma et ouvrez ce fantastique bouquin. Vous n’en reviendrez pas. Un terrifiant voyage au cœur de l’horreur dont on ne ressort pas indemne !

Voilà: c’est tout pour la saison… Bonne(s) lecture(s), et ce n’est pas une raison pour oublier la crème solaire !

Image de Une : Ernesto Rodriguez/Pixabay

Gilles Rolland