Vous vous lancez dans l’aventure universitaire ? Yvon vous donne ses conseils pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

S’il y a bien une chose à comprendre, c’est que vous allez devenir autonomes en intégrant la fac. Les profs ne vous solliciteront plus autant, vos emplois du temps seront, pour la majorité d’entre vous, beaucoup plus légers qu’au lycée et vous allez donc avoir beaucoup de temps libre. Mais, ne vous y trompez pas, le travail à fournir en sera d’autant plus important. Voici nos quelques conseils pour ne pas vous faire surprendre et réussir votre première année.

Assistez aux cours

On ne vous le dira jamais assez : ne vous laissez pas aller à la facilité de ne pas aller en cours ! Même s’il est tentant de sécher les cours magistraux puisque personne ne vous oblige à y aller, ils vous permettront de comprendre ce que les professeurs attendent de vous et de saisir les grandes orientations des cours.

Prenez des notes

Et ça, même si les cours sont disponibles sur l’ENT ou que votre pote peut vous prêter ses notes ! Prendre des notes par vous-même vous permettra d’assimiler le cours une première fois. En plus, il est plus facile de réorganiser, de comprendre et d’assimiler ses propres notes que celles d’un autre.

Soyez réguliers

Vous allez constater que le volume d’informations à apprendre sera largement supérieur à celui du lycée et, croyez-nous, vous n’avez pas envie d’apprendre 200 pages de cours trois jours avant un examen. Donc, pour réussir la fac, pas de miracle : soyez réguliers, relisez vos cours, prenez de l’avance sur vos révisions.

Prenez au sérieux les listes de bouquins que vous donnent les profs

Même si cela n’est pas absolument nécessaire, il est toujours mieux de prendre du temps pour regarder les références que vous donnent vos profs, déjà parce qu’ils vous les donnent certainement pour une bonne raison, et ensuite parce qu’on retient mieux les informations quand elles viennent de différents canaux. Double avantage pour les partiels !

Prenez du temps pour vous

Se jeter corps et âme dans les études c’est bien, mais n’oubliez pas de prendre du temps pour vous. Si vous vous focalisez uniquement sur les cours et les révisions, vous risquez de vous essouffler et de saturer. Donc, restez sérieux mais prenez du temps pour vous, faites du sport, sortez, apprenez à déconnecter de temps en temps.

Bien réviser : ce qu’il faut savoir

Si vous pensiez être tranquilles après le bac, détrompez-vous ! Vous allez découvrir la joie des partiels, et ce ne sera pas de tout repos. Alors, pour vous éviter les nuits blanches la veille de partiels, on vous donne quelques conseils et techniques pour réviser plus efficacement.

Comprendre est la meilleure des armes

Commencez par cerner les attentes du cours. Pour ça, il est nécessaire d’assister aux cours, car les professeurs prennent souvent le temps de cadrer leurs attentes. Il sera important de savoir répondre aux questions : quels sont les objectifs du cours ? Qu’est-ce qui va m’être demandé le jour du partiel ? Si vous savez ça, vous serez déjà plus sereins dans vos révisions.

Ensuite, of course, il est important de comprendre ce que vous lisez. Inutile d’apprendre par coeur des informations que vous ne comprenez pas. Si vous avez un doute, faites le test suivant : lisez votre cours et ensuite expliquez-le à quelqu’un (ou à vous même à défaut, à voix haute).

Vous pourrez facilement repérer ce que vous avez compris et ce qu’il faut reprendre. Le fait de reformuler permet de mettre au clair ses acquis. Vous pouvez aussi lire votre cours et essayer de retransmettre un maximum d’informations sur papier (sans regarder vos notes, bien entendu). Il manquera sûrement pas mal de choses la première fois, mais en recommençant ne serait-ce qu’une deuxième fois, vous verrez que vous aurez retenu plus de choses.

Organisez-vous ! (facile à dire, hein ?)

Commencez par le plus difficile. Vous êtes plus alertes et plus efficaces en début de journée, donc attaquez-vous le matin aux cours ou aux notions les plus difficiles, et réservez le reste de la journée pour des tâches plus légères. Organisez vos temps de révision : au delà de 25 à 30 minutes, l’attention chute énormément. Faites donc des sessions limitées dans le temps et faites de courtes pauses entre chaque, de 3 à 4 minutes. Après deux heures, faites une pause plus longue, de 20 minutes. Cela vous aidera être plus efficace.

Si vous suivez nos conseils, vous éviterez ce faire ce genre de tête…

Tous pour un

Tentez les révisions en groupe, mais ne le faites pas avec n’importe qui. Réviser à plusieurs peut avoir de nombreux avantages, parce que l’information s’inscrit mieux dans l’échange. Essayez les lectures de cours collectives, posez-vous des questions, apportez des informations supplémentaires, discutez-en. Vous pouvez aussi préparer des flashcards : une information d’un côté, une autre de l’autre (une question et une réponse, un mot et sa définition, un écrivain et ses dates de naissance et de mort, etc.). Cela vous permet de réactiver le lien associatif entre ces deux informations. Vous pouvez aussi y ajouter des dessins, des couleurs, des annotations. Elles peuvent être très efficaces en révisions de groupe ou même quand vous révisez seuls.

Une méthode pour les gouverner toutes

Connaissez-vous l’extraordinaire principe de Pareto ? Celui-ci pourrait bien vous sauver la mise si vous avez beaucoup de choses à apprendre en peu de temps. Formulé par l’économiste italien Vilfredo Pareto, celui-ci stipule que 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes. Et cela se vérifie dans une multitude de cas et de secteurs ! Par exemple (ce sont des tendances lourdes), 80 % du chiffre d’affaires des entreprises est réalisé auprès de 20 % de gros clients, 80 % des réclamations proviennent de 20 % des clients ou encore… 80 % des boissons alcoolisées sont bues par 20 % des consommateurs !

Adaptée à votre situation, celle-ci impliquerait donc que 80 % des informations importantes sont contenues dans 20 % de vos cours. Concentrez-vous sur l’essentiel. Classez vos cours par importance et pas forcément par volume, par difficulté ou par chronologie. Vous devrez faire l’impasse sur certaines informations, mais quand le temps est limité, cela peut vous aider.

Non, vous n’aurez pas de cours de cocotte en papier… Testez plutôt les flashcards.

Un étudiant sain dans un corps sain !

Généralement, quand on arrive à la fac, et particulièrement quand on emménage seul pour la première fois, on a tendance à casser son rythme de vie. Il est pourtant essentiel d’avoir une bonne hygiène de vie pour optimiser ses capacités et pour rester en forme. Cela dit, rassurez-vous, ce n’est pas très compliqué. Voici nos quelques conseils pour garder la forme tout au long de l’année.

  • Soyez attentifs à votre alimentation

Bien manger, c’est le début du bonheur… et ce n’est pas peu dire. Une alimentation saine et variée est bonne pour votre corps, pour votre cerveau et pour votre humeur. Si vous mangez bien, vous serez plus productif : l’énergie que consomme votre cerveau provient des nutriments que vous lui apportez, donc on ne lésine pas sur la qualité ! Vous aurez moins de risques de tomber malade, vous stimulerez votre niveau d’énergie et vous aurez moins de changements d’humeur. Cela n’empêche pas de faire quelques écarts, bien entendu.

  • Dormez assez et à heures fixes (gros challenge…)

Hé oui, encore une fois, vos parents avaient raison quand ils vous disaient de vous coucher tôt. Avoir un bon sommeil est absolument essentiel pour tenir le rythme. Si vous avez du mal à vous endormir, voici quelques conseils pour rejoindre plus vite les bras de Morphée : couchez-vous à heures fixes, ne buvez pas de thé ou de café après 16 h (même si le café de la BU est tentant en période de révisions) et évitez les écrans avant de vous coucher. Avoir un bon sommeil vous permettra de favoriser la mémorisation des informations, de stimuler et de consolider vos apprentissage et aussi de diminuer le mauvais stress.

  • Faites de l’exercice

Si vous ne faites pas partie de cette infime partie de la population qui se lève à l’aube pour aller courir… pas de panique. Faire de l’exercice, c’est bon pour votre santé mais vous n’avez pas besoin de devenir un athlète de haut niveau pour en ressentir les bienfaits. L’important, c’est de vous accorder des moments pour faire de l’exercice, au moins une fois par semaine. Course à pied, nage, danse, judo… allez où vous porte votre coeur. Vous en ressentirez très vite les effets : vous serez plus en forme, plus enclin à travailler, vous dormirez mieux et votre moral vous dira merci !

  • Limitez votre consommation d’alcool et de tabac (Non ? Siiii !)

Mieux vaut oublier le dicton “l’alcool c’est de l’eau” et limiter votre consommation. La consommation d’alcool est mauvaise pour votre santé, a tendance à décaler votre rythme de vie (les soirées se finissant rarement à 23 h) et cela s’en ressentira nécessairement sur votre productivité. Même combat avec le tabac : les pauses clope tous les quarts d’heure nuisent forcément à la productivité, sans compter que l’addiction n’est jamais bonne pour le moral. Vous vous en remercierez dans quelques années.

  • Amusez-vous (ouf !)

Ne soyez quand même pas trop stricts. La vie étudiante ce sont aussi des soirées étudiantes, des sorties, des découvertes, du partage, etc. Et tout ça se passe rarement en gardant le nez dans ses cours. Avoir un bon moral est essentiel si vous voulez être efficace dans votre travail.