Le prêt étudiant garanti par l’Etat permet d’obtenir un financement de 15 000 euros sans caution, garantie parentale ni conditions de ressources. Seules conditions administratives : être européen et avoir moins de 28 ans. Et accessoirement obtenir l’accord d’une banque ! Yvon vous explique comment ça marche.

Ce prêt est un crédit à la consommation destiné à financer les études sans l’aide de ses parents : frais de scolarité, logement, équipement informatique, mais aussi voiture, frais quotidien, mobilité internationale… Bref, à peu près tout, sans avoir à le justifier !

Un emprunt garanti à 70 %, ça rassure toujours

Le rôle de l’Etat, c’est de garantir votre emprunt à hauteur de 70 % (hors intérêts) auprès de la banque que vous allez solliciter. La seule condition : cette banque doit être partenaire de BPI France, la banque publique d’investissement. Car si vous ne pouviez pas rembourser, c’est elle qui sera garante auprès de la banque privée.

Le Crédit mutuel, les Banques populaires, les Caisses d’épargne, la Société générale et le Crédit industriel et commercial (CIC) sont actuellement partenaires de BPI France. Précision utile : pas besoin d’avoir déjà un compte chez l’une d’entre elle pour être éligible.

Attention : ce n’est pas un prêt à taux zéro. A vous de voir du côté des banques, d’examiner leurs offres étudiantes et de faire jouer la concurrence.

Plutôt que vous attaquer à ça, prenez rendez-vous. S’ra plus simple.

Une possibilité, pas un droit au crédit

Montant maximal du prêt : 15 000 euros. Mais cela ne veut pas dire que la banque va automatiquement vous allouer le maxima. C’est à négocier avec elle. Même le minima d’ailleurs, car la banque est libre d’estimer que votre demande et votre projet d’études et professionnel n’offrent pas de garanties suffisantes de solvabilité.

Pour ne pas favoriser les situations de surendettement des familles, les banques conservent un pouvoir d’appréciation dans le choix final des bénéficiaires, au vu du dossier des intéressés.

En plus clair : ce prêt n’est pas tant un droit au crédit qu’une possibilité de financement en fonction du réalisme de votre démarche.

Sans vouloir vexer personne, on va prendre un exemple : se réorienter pour trois ans en licence d’arts du spectacle après une demi-année de sociologie, avec pour projet de monter une compagnie de théâtre rural itinérant en yourte, ça risque de moyennement le faire.

Enfin, le prêt est remboursable entre 2 ans (minimum) et 10 ans. Cela dit, les intérêts et les éventuelles primes d’assurance liées au prêt peuvent être remboursés pendant les études.

Juste pour le plaisir : une mallette de biftons, ça fait toujours rêver.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Premier logement étudiant : 10 infos clés à retenir