Vous êtes à la recherche de votre premier appartement ? Vous paniquez rien qu’à la vue des prix des loyers ? Si vous vous installez et que vous vous demandez à quelles aides vous pouvez prétendre, Yvon est là ! Tour d’horizon des principales aides au logement que vous pouvez demander en tant qu’étudiant.

Les classiques : les aides de la CAF

Vous avez déjà très certainement entendu parler de l’APL, mais connaissez-vous l’ALF et l’ALS ? Ces trois allocations sont prévues pour diminuer le montant de votre loyer. En tant qu’étudiant, vous serez certainement concerné par l’ALS.

L’APL (allocation personnalisée au logement) : c’est la plus commune des trois allocations de la CAF. Son montant est calculé en fonction des revenus du foyer. Vous pouvez en faire la demande quelle que soit votre situation familiale (célibataire, marié, avec ou sans personne à charge). Vous pouvez la solliciter si vous êtes locataire, colocataire ou sous-locataire (sous certaines conditions). Comptez entre 250 et 300 € d’allègement du loyer.

Si vous êtes mineur et que vos parents signent le bail, vous pouvez aussi y prétendre. L’important est que votre logement soit conventionné, c’est à dire qu’il fasse l’objet d’une convention entre l’Etat et le propriétaire du logement (ce qui est très souvent le cas).

L’ALF (allocation de logement familiale) : elle est prévue pour des situations familiales particulières et ne peut pas se cumuler avec l’APL ou l’ALS. Elle peut notamment vous intéresser si vous êtes un étudiant isolé ou en couple avec une personne à charge.

L’ALS (allocation de logement sociale) : elle est prévue pour les personnes ne pouvant pas prétendre à l’APL ou à l’ALF. Vous pouvez en faire la demande si vous êtes locataire, colocataire ou sous-locataire. Elle peut vous intéresser si vous résidez en foyer d’hébergement, notamment en résidence pour étudiants. C’est d’ailleurs l’aide au logement la plus souvent versée aux étudiants.

Le montant maximum de l’ALS est d’environ 200 € par mois. Celui-ci est calculé en fonction de la situation familiale, du montant des ressources (dans une grande majorité des cas celles de vos parents quand vous êtes étudiants) et du montant du loyer.

Mettez de l’ordre dans vos papiers perso, car dans tous les cas, vous devrez fournir :
  • une copie recto-verso de votre carte nationale d’identité, de votre passeport, ou de votre extrait d’acte de naissance si vous êtes de nationalité française, ou copie de votre titre de séjour en cours de validité dans les autres cas ;
  • un relevé d’identité bancaire (RIB) ;
  • l’attestation de loyer ou de résidence complétée, datée et signée par votre propriétaire ou foyer d’hébergement ;
  • les justificatifs de vos revenus ou, le cas échéant, de ceux de vos parents.

Haaa, ça pourrait le faire là, non ?

Les autres coups de pouce

Il est parfois difficile de faire valoir son dossier auprès d’un bailleur quand on cherche à s’installer. Pas de personne caution ? Pas de fonds pour financer votre dépôt de garantie (somme fixe que vous versez au bailleur au moment de l’emménagement et qui lui sert de garantie en cas de dégâts dans le logement – souvent appelée à tort “caution”) ? Certains organismes peuvent vous aider au moment de votre installation, et même après !

La caution locative Visale

Vous n’avez pas de personne caution et vous avez peur de ne pas trouver de bailleur qui accepte votre dossier ? Visale peut être LA solution. C’est une caution prévue par Action Logement qui prend en charge le paiement de votre loyer en cas de défaillance de votre part.

La garantie Visale peut couvrir jusqu’à 36 mois d’impayés maximum pour un logement privé, jusqu’à 9 mois pour un logement social. En cas d’impayé de votre part, vous devrez ensuite rembourser le montant avancé par Action Logement, selon un échéancier que vous fixerez avec eux.

Les conditions pour bénéficier de Visale :

  • que le logement pour lequel vous faites la demande soit votre résidence principale
  • ne pas être en colocation
  • le montant du loyer (charges comprises) ne doit pas excéder les 1 300 € (1 500 € pour Paris intra-muros)
  • attendre l’acceptation de Visale avant de signer votre bail
  • ne pas conclure le bail avec un membre de votre famille
  • avoir entre 18 et 30 ans et ne pas être rattaché au foyer fiscal de vos parents

Pas mal aussi…

Loca-Pass

L’avance Loca-Pass, proposée aussi par Action Logement, prend en charge le dépôt de garantie demandé par le bailleur, pour un montant maximal de 1 200 €. Vous remboursez petit à petit et vous ne payez pas d’intérêts ! Vous devrez rembourser cette avance dans les 25 mois qui suivent, à partir de 20 € par mois.  

Les conditions ?

  • avoir moins de 30 ans et être en formation professionnelle, en recherche d’emploi, ou pouvoir justifier
    • soit d’un CDD de trois mois minimum en cours au moment de la demande,
    • soit d’un CDD pour une durée cumulée de trois mois minimum au cours des six mois précédant la demande,
    • soit d’une convention de stage d’au moins trois mois au moment de la demande ou d’un statut d’étudiant boursier.
  • être salarié d’une entreprise du secteur privé non-agricole, quel que soit votre âge

Attention ! Vous devez déposer le dossier au plus tôt 3 mois avant et au plus tard 2 mois après la date d’effet de bail.

Si vous quittez votre logement avant la fin de votre bail, vous devrez rembourser la totalité des frais dans un délai maximum de 3 mois après votre départ.

Enfin, Loca-Pass propose un dispositif semblable à la garantie Visale, la garantie Loca-Pass.

Mobili-Jeunes

Prévue par Action Logement (encore eux, trop sympas !), Mobili-Jeune est une subvention qui vous aide à régler loyer. Elle s’adresse à un public spécifique : les jeunes de moins de 30 ans en formation en alternance au sein d’une entreprise du secteur privé non-agricole. Son montant peut varier de 10 à 100 € par mois et est versée semestriellement. Si vous êtes en alternance dans le milieu agricole, une autre aide est prévue : l’aide Agri-Mobili-jeune.

Quel logement peut bénéficier de l’aide Mobili-jeune ?

  • une colocation
  • une location vide ou meublée
  • un foyer ou une résidence sociale
  • un logement conventionné ou non à l’APL
  • un logement en sous-location (uniquement dans le parc social)
  • une chambre en internat.

Attention ! Vous devez déposer votre demande 3 mois avant la date de démarrage de votre cycle de formation ou jusqu’à 6 mois après cette date.

Le petit plus : cette aide peut être cumulée avec la garantie Visale et l’avance Loca-Pass.

Le Fonds de Solidarité Logement

Le FSL est prévu pour vous accorder des aides financières si vous vous retrouvez en difficulté pour payer les dépenses liées à votre logement. Il est géré par les départements, et les conditions d’attributions peuvent varier d’un territoire à un autre.

Quand le FSL peut-il vous être utile ?

  • quand vous entrez dans votre logement : dépôt de garantie, premier loyer, achat du mobilier de première nécessité, assurance, frais de déménagement, etc.
  • quand vous êtes déjà installé : factures d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone, charges, dettes de loyers, etc.

Cette aide tient compte de l’ensemble de vos revenus quand vous faites votre demande, à l’exception des aides au logements. Sachez toutefois que son attribution n’est pas systématique et qu’elle peut vous être refusée. Pour plus d’informations, renseignez-vous auprès de votre département ou de la CAF.

Les aides locales

En plus des aides évoquées jusqu’à présent, renseignez-vous auprès des collectivités. En effet, les Régions, les Départements, et même les Communes prévoient parfois des aides spécifiques pour le logement.

C’est le cas notamment de la ville de Toulouse, qui a lancé l’initiative Instal’Toit pour aider les jeunes à s’installer et qui propose un prêt sans intérêt, ni frais de dossier, remboursable en deux ans maximum, afin d’aider à couvrir les frais d’installation.

A Paris, la mairie propose l’Aide à l’installation dans un logement pour les étudiants (AILE), allant jusqu’à 900 €.

Pour les étudiants ne pouvant bénéficier des autres dispositifs comme Visale ou Loca-Pass, la région des Pays de la Loire a mis en place le Pass Logement pour les jeunes ayant besoin d’un dépôt de garantie ou d’une caution.

C’est bien sûr une liste non-exhaustive à creuser. Et pour dégrossir le sujet, vous pouvez commencez par un petit tour d’horizon sur la page dédiée aux aides régionales du site etudiant.gouv.fr.

Heu… Non, là à ce state, y’a pas d’aides pour aller plus loin.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

J’emménage dans un appart’ : les formalités à ne (surtout) pas zapper

Premier logement étudiant : 10 infos clés à retenir