Le nouveau film de Quentin Tarantino, son neuvième, est enfin en salle. Autant vous le dire tout de suite, c’est un chef-d’œuvre. Le genre qui nous rappelle pourquoi on aime autant le cinéma et à quel point les films, quand ils sont aussi réussis, peuvent avoir un impact aux multiples répercutions. Racontant les aventures d’un acteur un peu has-been (Leonardo DiCaprio) et de sa doublure cascade (Brad Pitt), dans le Los Angeles de 1969, alors que Charles Manson se prépare à bouleverser l’Amérique (et le monde), Once Upon A Time… In Hollywood est une merveille. Voici donc 3 raisons de courir le voir (plusieurs fois). 

1 – C’est le film le plus personnel de Tarantino 

Davantage qu’avec Pulp Fiction, Jackie Brown ou Django Unchained, Once Upon A Time… In Hollywood est le film dans lequel le cinéaste se dévoile le plus. En 1969, au moment où se déroule le long-métrage, Tarantino n’avait que 6 ans et commençait ainsi tout juste à se passionner pour le cinéma. Ce qu’il nous raconte ici, c’est un peu sa propre histoire mais aussi et surtout celle d’une série de bouleversements amenés à changer l’industrie du cinéma (qui se réinventera avec la naissance du Nouvel Hollywood, sous l’impulsion de cinéastes comme Francis Ford Coppola, Dennis Hopper, George Lucas ou Steven Spielberg) mais aussi la société dans son ensemble. Car Once Upon A Time… In Hollywood narre également l’histoire de la fin de l’utopie hippie. 

2 – C’est drôle, pertinent mais surtout très émouvant 

Remarquablement écrit, traversé de scènes très drôles, vraiment émouvant et stimulant à plus d’un titre, le neuvième film de Tarantino fait preuve d’une maestria incroyable quand il est question de mélanger les genres et les saveurs. Les scènes amenées à devenir cultes sont ainsi nombreuses et les répliques claquent comme des coups de fouet. Sans oublier la bande-originale, à nouveau fantastique ! 

3 – Pour le casting

Disons-le tout de suite : dans Once Upon A Time… In Hollywood, Brad Pitt est incroyable. L’acteur tient ici un de ses meilleurs rôles. À ses côtés, Leonardo DiCaprio fait aussi des merveilles en campant une star en plein doute, fragile, parfois pathétique, drôle et touchante. Mais le film offre aussi à Margot Robbie un rôle à la hauteur de son talent et de son extraordinaire charisme. Cette dernière campant l’actrice Sharon Tate. Sans oublier les nombreux seconds rôles, le film organisant la rencontre d’un grand nombre d’actrices et d’acteurs fort recommandables. On peut citer Al Pacino, Margaret Qualley, Kurt Russell, Michael Madsen… et Luke Perry, dont c’est ici la dernière apparition au cinéma (l’acteur, connu pour son rôle dans la série culte Beverly Hill 90210 est décédé en mars dernier). 

Pour résumer, ne ratez pas ce film incroyable. Du Tarantino à son plus haut niveau qui sait aller à contre-courant des attentes qu’il a pu susciter pour littéralement nous cueillir. Du grand art ! 

 


 A VOIR AUSSI SUR YVON MAG’

MIDSOMMAR : LE CAUCHEMAR ENSOLEILLÉ DE L’ÉTÉ