Alors qu’une saison 4 est actuellement en production, retour sur la troisième saison de The Handmaid’s Tale, la série à la base adaptée du roman éponyme (La Servante Écarlate en version française) de Margaret Atwood…

À l’instar de bon nombre de séries très appréciées dès leur première saison, The Handmaid’s Tale a récemment essuyé quelques critiques plutôt acerbes. Alors qu’en est-il ? Et bien force est de reconnaître que si le show a en effet tendance à se parfois se complaire dans une tonalité très sombre et violente (psychologiquement parlant), rien ne permet vraiment de se montrer tout aussi sévère concernant cette nouvelle succession de 13 épisodes.

Suivant June, l’héroïne incarnée par Elisabeth Moss, alors qu’elle arrive dans sa nouvelle maison, la saison 3 ne retient jamais vraiment ses coups et a parfois du mal à trouver l’équilibre qui contribuait jadis à faire de la série un véritable must. Glaçante, d’autant plus aujourd’hui, dans le contexte qui est le notre, The Handmaid’s Tale garde tout de même une certaine pertinence. Elisabeth Moss est également toujours aussi investie et aide la série à avancer malgré ses petits travers scénaristiques.

Visuellement, le show est plus que jamais impressionnant. La mise en place de « tableaux » faisant de l’ensemble une sorte de fresque très aboutie. Quant à la fin… Ne comptez pas sur nous pour vous spoiler mais préparez-vous à sortir les mouchoirs… 

 


 A VOIR AUSSI SUR YVON MAG’

THE BOYS : 3 BONNES RAISONS DE REGARDER LA NOUVELLE SÉRIE AMAZON