C’est le sport à mode. Le Crossfit a forcé les salles de sport traditionnelles à se réinventer et ne cesse, mois après mois, de gagner des aficionados. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Quels sont les avantages à le pratiquer, et ses inconvénients ? Yvon fait le point !

Inventé aux États-Unis, le Crossfit est une variante de la musculation et du fitness classique. Il mélange exercices aérobiques, pour le cardio, et exercices de force brute, tout en mobilisant tous les muscles du corps le temps d’une séance.

Les spécialistes du Crossfit affirment ainsi qu’il permet de  travailler l’endurance, la vitesse et la souplesse. Un argument coup de poing généralement accompagné de photos chocs de pratiquants aux muscles saillants. On estime que le Crossfit réunit 52 exercices différents, certains venant de l’haltérophilie et d’autres de la musculation ou de la gym.

Des avantages…

Une séance de Crossfit comprend donc beaucoup de mouvements différents, que l’on enchaîne à un rythme relativement élevé. Le but étant à la fois de faire travailler les muscles mais aussi de perdre un maximum de calories. On peut par exemple faire 100 tours de corde à sauter, 10 sauts sur une caisse en bois, 10 burpees (les fameux burpees, une composante essentielle du Crossfit), etc. Le tout parfois en groupe, en étant encouragé par un coach.

C’est ainsi que par rapport à une séance de musculation traditionnelle, pendant laquelle on enchaîne les exercices en ciblant à chaque fois un muscle particulier (le développé couché pour les pectoraux, le squat pour les cuisses, etc.), ici, on entend pousser le corps dans ses derniers retranchements.

Bon, avant d’avoir des dorsaux comme ceux-là, va falloir être un peu patient quand même…

… et des inconvénients

Le Crossfit fait partie des sports où les blessures sont les plus fréquentes. Car oui, à force de trop pousser, sans toujours faire attention à bien exécuter les mouvements, on finit par se faire mal. Les articulations souffrent aussi, à force de faire l’objet de trop grandes sollicitations.

Néanmoins, il faut souligner que les blessures n’arrivent généralement que lorsqu’on ne fait pas assez attention. Pratiqué avec prudence, le Crossfit n’est pas plus dangereux que le fitness. Cela dit, aussi complet soit-il sur le papier, le Crossfit ne permet pas de travailler un muscle en particulier. Si vous voulez par exemple développer vos bras, il faudra davantage vous diriger vers la musculation. Idem si vous cherchez à vous muscler le dos.

Le fait que l’on pratique le Crossfit à plusieurs, avec un coach qui bien souvent, passe la séance à vous hurler dessus, est aussi loin de convenir à tout le monde. Le problème étant que la hype qui entoure le Crossfit a peut-être poussé des gens à s’y mettre sans véritablement connaître ses tenants et aboutissants.

À chacun donc d’être clair sur ses objectifs. Car s’il possède des vertus indéniables, le Crossfit n’est pas non plus pour tout le monde. Un bon entraînement encadré dans une salle de muscu, à son rythme, en augmentant progressivement l’intensité, sans pression, aura aussi des résultats très satisfaisants.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Sommeil et études : mieux dormir pour mieux apprendre