Le cinéma, la publicité, les jeux vidéo, le web… Tous emploient des animateurs 3D. Un métier aux multiples facettes qui s’est considérablement développé, en France notamment, ces dernières années. Un job convoité par des milliers d’étudiants, appâtés par de séduisants débouchés.

Mais où s’adresser quand on veut justement devenir animateur 3D ? À quelles portes frapper ? Yvon vous donne quelques pistes…

L’animation 3D : la magie de l’image en mouvement

Quand on parle d’animation 3D, on pense souvent au cinéma. À Pixar notamment qui, il est vrai, emploie des centaines d’animateurs 3D dans ses locaux en Californie. Pixar mais pas seulement, car nombreux sont les studios qui font appel à l’animation 3D. Des studios comme la Fox ou Dreamworks mais aussi TAT, le leader français, qui s’est récemment fait remarquer dans les salles obscures grâce aux As de la Jungle ou encore Terra Willy.

Comme quoi, il est aussi possible de travailler dans le cinéma d’animation quand on vit en France. Même si la perspective de s’exiler de l’autre côté de l’Atlantique fait également office de carotte pour tous les étudiants désireux de se lancer.

Pour autant, faire de l’animation peut aussi signifier participer à la création de sites web ou encore travailler dans la publicité. Les débouchés sont donc nombreux et les emplois plutôt stimulants car faisant appel à une véritable créativité.

Aujourd’hui, travailler dans la 3D signifie ainsi faire preuve de polyvalence et ne pas avoir peur de se lancer de nouveaux défis pour participer à des projets d’envergure.

Comment se lancer ?

Les meilleurs animateurs 3D sont tous d’accord sur un point : pour devenir animateur 3D, il faut avoir l’âme d’un artiste. Savoir dessiner étant évidemment un plus même si ce n’est pas non plus indispensable. Beaucoup se sont ainsi formés tous seuls. Surtout au début, quand la profession n’était pas encore vraiment reconnue en France.

Aujourd’hui néanmoins, il existe de nombreuses écoles proposant des cursus post-bac. Des écoles comme l’ESMA, probablement l’une des plus connues et les plus réputées de l’hexagone. Il suffit de regarder le CV des anciens élèves pour s’en convaincre. On retrouve des employés de Disney, TAT et plus globalement des artistes ayant travaillé sur des films comme Harry Potter, Avatar ou le dernier Blade Runner. Car évidemment, l’animation 3D concerne aussi la création d’effets spéciaux.

Des écoles comme l’ESMA, mais aussi Creapole à Paris, Objectif 3D à Montpellier, Esra Animations à Paris ou Rubika à Valenciennes (la première au classement 2019), offrent la possibilité de suivre plusieurs formations, suivant le domaine dans lequel on souhaite se spécialiser. Des institutions dont les diplômes sont de plus reconnus par les instances publiques. N’hésitez pas à vous renseigner !


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Grande école du numérique : des métiers pour tous