Lors de la dernière Journée mondiale du nettoyage, qui s’est déroulée fin septembre, 70 000 volontaires dans 50 pays du monde ont ramassé près d’un demi-million de déchets en plastique.

Plus de 40 % de cette montagne de déchets étaient encore clairement identifiables par marque, et les déchets d’un producteur en particulier ont été ramassés beaucoup plus que tout autre : Coca-Cola.

C’est beaucoup de déchets plastiques éparpillés produits par une seule entreprise – plus du double que les autres firmes montées sur le podium, à savoir Nestlé et Pepsi.

C’est d’ailleurs la deuxième année consécutive que Coca-Cola arrive en tête de ce classement pas très glorieux, selon les chercheurs à l’origine de l’audit, le mouvement écologiste Break Free From Plastic (BFFP).

Image RitaE/Pixabay


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Les couverts en plastique bientôt interdits en Europe