Pour beaucoup de jeunes, le PVT (Programme Vacances Travail) est LE sésame qui ouvre de fabuleuses perspectives de voyages à l’étranger. Mais le PVT, c’est quoi exactement ? Une promesse d’un travail sous les cocotiers ? Yvon vous explique tout !

PVT signifie Programme Vacances Travail. Il s’agit d’un visa temporaire permettant, comme son nom l’indique, de voyager tout en travaillant dans certains pays. Les pays concernés étant le Canada, l’Argentine, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Mexique, l’Uruguay, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, Hong Kong, le Japon, Singapour et Taïwan.

Pourquoi pas les États-Unis ? Car aucun accord n’a à ce jour été signé entre la France et le pays de l’Oncle Sam.

Quelles sont les règles du PVT ?

La durée maximale d’un PVT est de 1 an. Pour tous les pays, excepté pour le Canada qui autorise une durée pouvant aller jusqu’à 2 ans. Cependant, il est également possible de partir moins longtemps mais aussi de renouveler son PVT. Ce dernier n’étant en revanche possible qu’en Australie. À noter que l’Australie et le Canada sont aussi les seules nations qui font payer le PVT. : 225 € pour le Canada et 275 € pour l’Australie (ces montants étant susceptibles de bouger).

Pour ce qui est de l’âge, il faut avoir entre 18 et 35 ans pour profiter d’un PVT. Toujours sauf pour le Canada et l’Australie, qui n’autorisent pas les PVTistes âgés de plus de 30 ans. Et si le PVT est la plupart du temps gratuit, il est nécessaire de fournir la preuve que votre compte en banque n’est pas vide au moment du départ. Le Japon demande par exemple que les PVTiste puissent justifier d’au moins 3100 € sur leur compte. Sinon, c’est 2 100 € pour le Canada et 2 500 € pour la Nouvelle-Zélande, Hong Kong, la Colombie, la Corée du Sud ou encore le Chili.

C’est dans la restauration qu’on trouve le plus facilement des jobs. A condition d’être un minimum bilingue, of course !

Comment décrocher sa place ?

C’est la partie la plus délicate. Décrocher un PVT n’est pas forcément simple, y compris quand on remplit toutes les conditions énoncées plus haut. Un certain quota de places est alloué chaque année suivant la destination. Il est bien sûr également nécessaire de postuler dans les temps.

Actuellement, le PVT Canada 2020 n’a pas encore de date. Idem pour l’Australie.

Voici quelques sites sur lesquels vous pourrez trouver toutes les infos :

  • pvtistes.net (site généraliste comprenant toutes les infos utiles ainsi qu’un forum bien pratique pour échanger avec d’autres PVTistes ou aspirants PVTistes).
  • kowala.fr (pour l’Australie uniquement)

Parfait pour une première expérience professionnelle à l’étranger, mais aussi pour découvrir une autre culture, parfaire ses connaissances dans une autre langue et enrichir son C.V. d’une nouvelle expérience professionnelle, le PVT est à portée de main. Il suffit juste d’être bien préparé et de se lancer !


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Les universités du Québec à la rencontre des étudiants français