Ces dernières années ont vu l’émergence de nouveaux moyens de transport urbain. La trottinette donc, mais aussi le monoroue, le gyropode ou encore l’overboard. Des engins certes très pratiques mais qui, désormais, sont très encadrés par la loi. Alors pour éviter les accidents ou même les amendes, certaines règles sont à observer. YVON vous dit tout pour rouler serein !

C’est en mai 2019 que le gouvernement a fait évoluer le code de la route pour prendre en compte l’existence de la trottinette électrique. Trottinette qui n’était auparavant soumise à aucune réglementation particulière. Alors, que dit la loi à propos de la circulation sur la voie publique de la trottinette ?

Ce que dit la loi

Tout d’abord, il faut savoir que la trottinette est accessible aux personnes âgées d’au moins 8 ans. Le transport des passagers est formellement interdit, tout comme le port de casque audio ou d’écouteurs. L’obligation du port du casque concerne uniquement les utilisateurs de moins de 12 ans.

Si vous voulez circuler la nuit, le port d’une veste ou d’un vêtement réfléchissant est également obligatoire. L’engin doit aussi être équipé de feux avant et arrière, de freins, d’un avertisseur sonore et de dispositifs rétro-réfléchissants. Enfin, la vitesse ne doit pas excéder 25 km/h. Il est donc illégal de débrider les trottinettes. Certains véhicules du genre ayant été contrôlés à des vitesses pouvant atteindre les 90 km/h !

Comportement sur la route

Il est interdit de rouler sur le trottoir. En ville, la trottinette doit rester sur les pistes et les bandes cyclables quand il y en a. Quand ce n’est pas le cas, les utilisateurs peuvent utiliser la route, à condition que celle-ci soit limitée à 50 km/h. Autrement dit, pas de trottinette sur les routes départementales et encore moins sur l’autoroute. Concernant le stationnement, la trottinette doit rester sur le trottoir dans un emplacement qui ne gêne pas la circulation des piétons.

Quelles sanctions ?

Ne pas respecter une ou plusieurs de ces règles vous expose à des sanctions plus ou moins sévères. Et parfois, autant vous dire que l’addition peut s’avérer salée. Si vous roulez sur le trottoir, le tarif est par exemple de 135 €. Si vous utilisez un engin débridé qui dépasse la vitesse de 25 km/h, l’amende se montera à 1 500 €. Enfin, toute infraction aux règles de circulation entraîne un PV de 35 €.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Le Crossfit : en faire ou pas ? L’avis d’Yvon !