Échaudés par l’échec au box-office de Solo, le second spin-off de la saga Star Wars, les pontes de Lucasfilm (comprendre Disney) ont décidé de revoir leur plan d’action. Alors que la série The Mandalorian cartonne sur Disney + avant d’arriver chez nous en mars prochain, l’ultime volet de la saga principale sort ainsi au cinéma.

Et autant le savoir, il faudra probablement attendre un bon moment avant de revoir un Star Wars sur grand écran…

Le terme « ultime » devant néanmoins s’appliquer ici non pas à la franchise, mais bel et bien à la saga des Skywalker… Cela dit, que vaut justement cet ultime épisode ? Pour tout vous dire, même si on a globalement apprécié, on est aussi un peu partagé…

Le pour

Star Wars : L’Ascension de Skywalker est un film visuellement très ambitieux et parfaitement maîtrisé. À la barre, J.J. Abrams, qui avait déjà réalisé Le Réveil de la Force, a mis les bouchées doubles pour contenter les fans. Son film est un véritable roller coaster. Dès le début, le spectacle est total, avec de vrais morceaux de bravoure comme cette incroyable course-poursuite avec le Faucon Millenium, cet affrontement dantesque entre Rey et Kylo Ren au milieu des flots déchaînés et ce bouquet final étourdissant.

Pourvu de plans super iconiques, virtuose plus qu’à son tour, ce neuvième volet fait le job et s’impose comme un beau divertissement de cinéma. Un film à voir en priorité sur l’écran le plus grand que vous pourrez trouver, histoire d’en prendre plein les yeux.

Le contre

Si le show est donc grandiose, l’histoire qu’on nous raconte s’avère beaucoup plus prévisible et donc fatalement décevante. Finies les audaces de Rian Johnson avec Les Derniers Jedi. J.J.

Abrams et ses scénaristes ont en effet décidé de donner aux fans exactement ce qu’ils voulaient, sans prendre le moindre risque. Cousu de fil blanc, le récit se montre donc assez fade. Y compris au niveau des révélations, notamment concernant les origines de Rey, qui n’ont pas l’effet escompté. L’Ascension de Skywalker ne parvenant jamais à prendre à revers ou à émouvoir. Et c’est peut-être ce point qui fâche le plus car ici, les occasions de verser sa larme sont beaucoup moins fréquentes que prévu. Même quand vient le moment de dire au revoir à cet univers…

Tristes nous sommes, c’est certain, mais pas forcément pour les raisons attendues. Car finalement, l’histoire que nous raconte ce film donne à cette troisième trilogie un caractère un peu anecdotique. 

Bref, c’est là une conclusion beaucoup moins éloquente et vibrante que celle du Retour du Jedi. Elle peine à trouver sa voie, et se réfugie en fin de compte dans l’outrance pyrotechnique. C’est déjà pas si mal, mais nous étions en droit d’espérer un peu plus de fond…


A VOIR AUSSI SUR YVON MAG’

Le Top 10 Yvon des meilleurs films de l’année 2019