Cinquième adaptation du célèbre roman Les Quatre Filles du Docteur March de Louisa May Alcott, Les Filles du Docteur March (le « quatre » a sauté pour la traduction française du titre mais rassurez-vous elles sont toutes là) est le troisième long-métrage de la réalisatrice/scénariste/actrice Greta Gerwig. Une superbe fresque qui inaugure de la plus belle des façons l’année cinéma 2020. Un film qu’Yvon vous invite aller voir pour trois raisons.

  1. Le casting complètement fou !

C’est ce qu’on voit en premier, et c’est aussi l’un des principaux arguments de vente du film. Voyez plutôt : Saoirse Ronan (Brooklyn), Emma Watson (Harry Potter), Florence Pugh (Midsommar) et Eliza Scanlen (la série Sharp Objects) côtoient Timothée Chalamet (Call Me By Your Name), Meryl Streep (Mamma Mia), Bob Odenkirk (la série Better Call Saul), Chris Cooper (Adaptation), Laura Dern (Jurassic Park) et Louis Garrel (Les Amants réguliers).

Du lourd donc ! Des acteurs de plus parfaitement complémentaires, magnifiquement servis par des dialogues aux petits oignons.

  1. L’adaptation

Si elle a réalisé le film, Greta Gerwig l’a aussi écrit. L’occasion pour elle de non pas dénaturer l’essence du roman en le modernisant en outrance, mais plutôt d’utiliser ses thématiques pour faire écho à des problématiques actuelles. Les Filles du Docteur March conserve son côté romanesque mais sonne néanmoins avec beaucoup de fraîcheur et de modernité. Le tout avec poésie, bienveillance et humour.

Le long-métrage ne se contente pas de copier ses prédécesseurs ou même de trop se reposer sur le roman de Louisa May Alcott, mais prend au contraire une somme de risques payants, pour au final se montrer aussi divertissant qu’émouvant et aussi drôle que dépaysant.

  1. C’est beau !

Oui, tout simplement, c’est beau. Les Filles du Docteur March est un magnifique film. Au niveau du fond comme de la forme. La mise en scène est pleine de classe, les paysages du Massachusetts sont sublimés, la photographie est à tomber…

La liste est longue et à l’arrivée, la fresque a franchement du style. Pour la première fois aux commandes d’une production de cette envergure, Greta Gerwig fait preuve d’une étonnante maturité et ne commet aucune faute de goût !


A VOIR AUSSI SUR YVON MAG’

Star Wars – L’Ascension de Skywalker : le pour et contre d’Yvon !