L’utilisation de la vidéosurveillance par la ville de Suzhou pour faire honte aux gens circulant en pyjama dans la rue a suscité un tollé en Chine.

Il est courant que des femmes, notamment d’un certain âge, circulent dans les rues en pyjama pour aller faire leurs courses.

Mais la ville, au nom de l’élimination des “comportements non civilisés”, a utilisé sa vidéosurveillance et les logiciels de reconnaissance faciale pour publier des photos de sept habitants portant un pyjama en public, ainsi que des parties de leur nom et les endroits où ils avaient été photographiés.

Les autorités de la ville se sont rapidement excusées, mais pas avant de provoquer la colère nationale sur l’utilisation d’un outil numérique de pointe pour éliminer une pratique inoffensive et relativement courante.

Image : Peggy und Marco Lachmann-Anke/Pixabay