Vous êtes en première générale ou technologique et, l’année prochaine, vous passerez les épreuves terminales du bac nouvelle formule ? Alors il vous faudra affronter un « Grand oral », dont les grandes lignes viennent d’être dévoilées.

Cette épreuve obligatoire, d’une durée de 20 minutes avec 20 minutes de préparation, a pour objectif de « permettre au candidat de montrer sa capacité à prendre la parole en public de façon claire et convaincante ». Elle lui permettra aussi « d’utiliser les connaissances liées à ses spécialités pour démontrer ses capacités argumentatives et la maturité de son projet de poursuite d’études, voire professionnel ».

Ce Grand oral fera partie des 5 épreuves finales du bac (60 % de la note finale). Elle sera notée sur 20 points et valorisée par un coefficient 10 (en voie générale) ou 14 (en voie technologique).

Sans note et debout

Le candidat devra présenter au jury deux questions préparées avec ses professeurs et éventuellement avec d’autres élèves. Elles porteront sur ses deux spécialités, soit prises isolément, soit abordées de manière transversale en voie générale.

Pour la voie technologique, ces questions s’appuieront sur l’enseignement de spécialité pour lequel le programme prévoit la réalisation d’une étude approfondie.

Le jury choisira une de ces deux questions. Le candidat aura ensuite 20 minutes de préparation pour mettre en ordre ses idées et éventuellement créer un support (qui ne sera pas évalué) à donner au jury.

Attention : l’exposé se déroulera sans note et debout.

Pendant 5 minutes, le candidat répondra à la question choisie. Le jury évaluera son argumentation et ses qualités de présentation.

Ensuite, pendant 10 minutes, le jury échangera avec le candidat et évaluera ses qualités d’écoute et ses compétences argumentatives. Ce temps d’échange permettra à l’élève de mettre en valeur ses connaissances, liées au programme des spécialités suivies en classe de première et terminale.

Les 5 dernières minutes porteront sur le projet d’orientation du candidat. Celui-ci devra montrer que la question traitée a participé à la maturation de son projet de poursuite d’études, voire de son projet professionnel.

Des compétences orales à travailler

Quant au jury, il sera formé par deux professeurs de matières différentes : un professeur d’une des deux spécialités de l’élève  et un professeur de l’autre spécialité ou d’un des enseignements communs, ou encore un professeur-documentaliste.

Voilà pour les modalités. Quant à la préparation de cette épreuve, les compétences orales vont être en principe travaillées dès la première, et d’une manière plus poussée encore au dernier trimestre de terminale dans le cadre des cours d’enseignement de spécialité (12 h).

Pour en savoir plus :

Grand oral  de la voie générale : clic clic.

Grand oral  de la voie technologique : clic clic.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Maspemaths : une plateforme de révision gratuite pour la spécialité mathématiques en première