L’épidémie de coronavirus touche de plein fouet l’industrie du cinéma. Si plusieurs tournages ont été mis à l’arrêt, à l’image de celui du prochain Mission : Impossible, qui devait emballer quelques scènes à Venise en Italie, de plus en plus de films voient leur date de sortie repoussée. On fait le point…

C’est James Bond qui le premier, a décalé son arrivée dans les salles obscures. Initialement prévu en avril, Mourir peut attendre ne sortira finalement qu’en novembre. Voici la liste, provisoire, des films repoussés :

  • Sans un bruit 2 : initialement prévu pour le 18 mars, il n’a pas encore été reprogrammé.
  • Fast & Furious 9 : Vin Diesel a essentiellement passé ces dernières semaines à crier à qui voulait l’entendre qu’aucun virus ne pourrait l’empêcher de sortir ses films (Fast 9 donc mais aussi Bloodshot, voir plus bas). Pourtant, le studio a tranché à sa place est a carrément repoussé le neuvième volet de la saga Fast and Furious au mois d’avril 2021 !
  • Les Nouveaux Mutants : déjà mainte fois repoussé, ce spin-off de X-Men essuie un nouveau revers en voyant sa sortir annulée. Aucune nouvelle date annoncée là encore
  • Mulan : Disney a logiquement repoussée l’adaptation en live action de Mulan à une date ultérieure. Fera-t-il la même chose avec Black Widow, le prochain Marvel ?
  • Affamés : film d’horreur très attendu réalisé par Scott Cooper, Affamés se fera lui aussi désirer.
  • Bloodshot : l’autre blockbuster avec Vin Diesel a donc également reculé sa date de sortie…
  • Pierre Lapin 2 : il faudra désormais attendre le mois d’août pour retrouver Pierre Lapin
  • Un ami extraordinaire : le nouveau Tom Hanks (qui est lui-même atteint par le coronavirus, ainsi que sa femme, Rita Wilson) devra patienter pour se dévoiler au public français.
  • USS Greyhound : un autre Tom Hanks. Initialement prévu pour le 6 mai, il devrait sortir le 24 juin. 

De telles annulations ne sont pas sans conséquences. Plusieurs promos ayant déjà été lancées en prévision des sorties. C’est ainsi que ce matin, beaucoup de bus des grandes villes roulaient aux couleurs de Sans un bruit 2 alors qu’on ne sait pas désormais quand nous pourrons voir le film.

Pertes colossales

S’il est encore trop tôt pour évaluer le montant des pertes engendrées par le covid-19 au niveau du cinéma, elles seront à n’en pas douter colossales. Surtout maintenant que l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes va probablement provoquer une désertion des cinémas ou carrément leur fermeture provisoire. À suivre…


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Disney + débarque, Yvon vous dit tout !