Comme la plupart des épreuves conduisant à la délivrance de diplômes nationaux, celle du DCG viennent de faire l’objet de modifications en raison de la crise sanitaire.

Considérant que les résultats de ces épreuves sont nécessaires au plus tard début septembre, la session 2020 sera donc organisée selon les modalités suivantes en deux temps selon le profil des candidats.

Pour les candidats inscrits dans une formation dans un établissement français, les épreuves écrites sont remplacées par un examen en contrôle continu. Les unités d’enseignement (UE) seront validées à partir du livret scolaire ou du livret de formation, qu’ils soient inscrits dans un établissement public, privé sous contrat ou privé hors contrat.

L’UE 13 de soutenance du rapport de stage est transformée en examen du seul rapport écrit par le jury. Les candidats qui n’obtiendraient pas leur diplôme à l’issue de cet examen par le jury pourront se présenter à la session de septembre aux épreuves écrites des UE auxquelles ils s’étaient inscrits en 2020.

Pour tous les autres candidats, une session de septembre avec épreuves écrites classiques.

 Qui est concerné ?
  • Les candidats inscrits dans une formation, ayant un livret scolaire ou un livret de formation, mais qui ne peuvent obtenir le DCG en 2020 car ils ne sont pas susceptibles d’acquérir les 13 UE obligatoires à l’issue de cette session ;
  • Les candidats libres ;
  • Les candidats de la session de juillet à qui le jury n’a pas validé le diplôme.

L’UE 13 de soutenance du rapport de stage est par ailleurs aménagée comme pour la session de juillet. Cette épreuve orale est transformée en examen du seul rapport écrit par le jury.

Les dates de la session de septembre seront communiquées prochainement, a indiqué le ministère de l’Enseignement supérieur.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Covid-19 : Granny & Charlie joue les sites de rencontres entre étudiants et personnes âgées confinées