Le numerus clausus pour l’année 2019-2020 permettra à près de 15 000 étudiants de poursuivre leurs études pour devenir des professionnels de santé, viennent d’annoncer les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur. Mais ce numerus clausus sera le dernier !

En effet, la Première année commune aux études de santé (PACES) et le numerus seront supprimés à compter de la rentrée 2020 « au profit de d’une diversité des voies d’accès aux études de santé et à une régulation au plus proche des besoins des territoires ».  

En comptabilisant le millier d’étudiants rejoignant les études en santé par la voie des passerelles, autre que la PACES, ce sont donc près de 15 000 étudiants qui poursuivront des études en médecine, pharmacie, odontologie et maïeutique au terme de l’année universitaire 2019-2020 :

  • 9 361 étudiants entreront en  médecine (dont 8 832 par PACES)
  • 1 332 pour odontologie (1 231 par PACES)
  • 3 265 pour pharmacie (3 177 par PACES)
  • 1 039 pour maïeutique (998 par PACES)

Image : Sasin Tipchai/Pixabay


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Etudes de santé : de nouveaux parcours pour la première année