Un couple emménage dans une belle maison. Une demeure qui abrite une pièce capable d’exaucer tous les vœux. Tout d’abord complètement grisés par cette étonnante et surnaturelle découverte, les nouveaux locataires ne vont pas tarder à s’apercevoir qu’il y a un prix à payer pour pouvoir profiter de ces extraordinaires pouvoirs… Que vaut vraiment The Room ?

The Room est au moins le troisième film à s’appeler ainsi. On se souvient notamment de l’excellent Room, avec Brie Larson, dans lequel une jeune femme et son fils étaient retenus prisonniers, mais aussi bien sûr de The Room, de Tommy Wiseau, soit le meilleur pire film de tous les temps !

Le réalisateur français Christian Volckma met à son tour en images cette histoire de pièce capable de réaliser les rêves. Un film à concept donc, proche d’un (trop) long épisode de La Quatrième Dimension, mais doté d’un budget bien trop mince pour pleinement permettre à son intrigue de s’épanouir…

Grosse ambition mais petit budget

Car si l’argent ne fait pas tout, quand on parle de cinéma, on peut dire qu’un budget confortable aide quand même pas mal. Surtout quand l’histoire nécessite un minimum d’effets spéciaux. Et si The Room fait ce qu’il peut pour justement matérialiser ses ambitions, à l’écran, le résultat peine parfois à convaincre.

Cela dit, ce n’est pas le plus gros défaut de ce film fantastique. Non, ici, c’est l’écriture qui pêche. Le scénario échouant à véritablement développer ce récit de prime abord prometteur mais finalement bien trop plan-plan et prévisible pour emporter une totale adhésion.

D’autant plus regrettable qu’on trouve malgré tout de bonnes choses dans The Room. Olga Kurylenko, l’ancienne James Bond girl de Quantum of Solace, ici dans le premier rôle, est parfaite et le réalisateur fait preuve d’un sens de la mise en scène assez aigu.

Mais au final, une fois le générique de fin achevé, que retient-on ? Quelques scènes par-ci par-là mais guère plus. Pas désagréable non, mais pas mémorable non plus…

kinopoisk.ru


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Tyler Rake : 3 bonnes raisons de regarder le meilleur film d’action de Netflix