Ça y est, le bail de l’appart’ est signé. Le plus dur est fait. Mais, car il y a un mais, une installation toute fraîche dans un logement implique certaines démarches : changement d’adresse, courrier, électricité, internet, assurance… Yvon vous fournit la check-list qui va bien.

Pour profiter à fond de son nouveau chez soi, autant s’être débarrassé des formalités qui peuvent devenir une vraie galère si on les zappe ou qu’on les fait traîner.

Le changement d’adresse

On a tendance à l’oublier, surtout avec l’habitude de tout gérer depuis le net, mais beaucoup de courriers officiels passent toujours par la poste : banques, services fiscaux, école ou université, et même les entreprises qui gèrent certains de vos contrats (assureurs, internet, téléphonie…).

Dressez-en la liste sans oublier personne, et en notant qui vous avez bien informé.

Le bon plan : prévenir tout le monde en une seule fois

Mieux, vous pouvez informer certains organismes publics et privés en même temps, via une démarche en ligne accessible depuis service-public.fr. Ce bon plan vous permettra de prévenir en une seule fois :

  • votre sécurité sociale (CPAM, MSA…),
  • les fournisseurs d’énergie (EDF, ENGIE…),
  • La Poste
  • les impôts
  • le service des cartes grises : vous avez un mois pour faire modifier l’adresse de votre carte grise (qui s’appelle désormais officiellement « certificat d’immatriculation »). C’est gratuit dans la limite de 4 changements de domicile. Si vous êtes pris en défaut, c’est direct contravention de 4e classe (90 euros).

Si vous êtes un anxieux de base et avez peur d’oublier quelqu’un ou de rater un courrier hyper important, passez par le service de réexpédition de La Poste qui vous fera suivre tous les courriers arrivés sur votre ancienne adresse. Il dure 6 mois renouvelable une fois et coûte 30,5 euros (ou 54,5 euros les 12 mois).

Autre bon plan, le service gratuit Papernest: il peut centraliser certains de vos contrats et les « déménager », si Papernest est partenaire de votre prestataire :

  • Énergie (Direct Energie, Engie, Total Spring, Eni)
  • Internet et fournisseurs d’accès (SFR, Bouygues, Free, Orange)
  • Assurance habitation (MAIF, Direct Assurance, AllSecur)
  • La Poste (réexpédition du courrier)

Des formalités biens remplies, ça peut éviter des complications.

Les fournisseurs d’énergie et de réseau

Pour avoir Internet il vous faut souscrire un abonnement auprès d’un FAI (fournisseur d’accès à internet). Rien de compliqué a priori… A condition d’être majeur.

Pour le gaz et le jus, deux solutions : soit leur accès est assuré et compris dans les charges locatives, soit c’est à vous de vous fournir.

Dans ce cas, profitez de la concurrence qui fait rage pour adapter votre formule à vos besoins et à votre portefeuille. Les sites comparatifs sont légion. En voilà un ici, un autre là. Et hop, un autre.

Assurer les murs pour ne pas foncer dedans

Assurer son logement est obligatoire. Un locataire est responsable des dommages qui peuvent s’y produire (sauf si la chaudière explose, mais c’est rare). Conséquence, la loi vous oblige à vous assurer pour prendre en charge ces risques : c’est la garantie « risques locatifs ».

Bon, en principe, vous ne pouvez pas l’oublier, puisque vous êtes censé produire une attestation d’assurance pour signer le contrat de location.

Pour un appart’ ou un studio de 20 m2, selon les lieux, le montant de l’assurance habitation varie d’une petite centaine d’euros par an à un peu plus de 300. Notre conseil, c’est le bon plan Yvon’Assur logement.

Vous pouvez oublier les impôts, mais eux…

Tout locataire est assujetti à la taxe d’habitation – sauf en logement CROUS ou dans une chambre meublée louée ou sous-louée. Son montant est très variable selon les communes. Vous pouvez vous amuser à essayer de la calculer ici. Bon courage.

Normalement, pour cette taxe, les impôts vous trouvent assez facilement tout seul. Mais comme vous allez, peut-être, bientôt, rentrer des revenus (jobs, stages…), assurez-vous d’avoir créé un compte sur impots.gouv.fr.


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

L’assurance habitation, pour quoi faire ?

Premier logement étudiant : 10 infos clés à retenir