La Commission européenne vient de lancer la nouvelle plateforme Europass, un outil gratuit qui permet de se constituer un profil professionnel en ligne compilant formations et expériences, professionnelles ou non, et chaque compétence associée. Diplômes, certificats, lettres de recommandation et documents officiels peuvent y être stockés.

En lien avec le site EURES (portail européen sur la mobilité et l’emploi), Europass permet de recevoir des suggestions d’offres d’emploi et de formation à travers l’Europe. Mieux, il vous aide à construire vos CV en sélectionnant les expériences et compétences en fonction du poste visé. Il donne aussi accès à des informations sur l’emploi en Europe, pays par pays.

152 millions de CV Europass ont été enregistrés à travers l’Europe depuis la création de la première version d’Europass en 2004, dont 25 millions uniquement en 2019.

Par ailleurs, dans le cadre de la campagne Europass, informations et témoignages vidéo sont à retrouver sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Europass et sur les comptes de l’Agence @ErasmusPlusFR

 Une réponse pour l’emploi des jeunes

Les jeunes sont en première ligne face aux difficultés économiques annoncées suite à la crise sanitaire de Covid-19. D’après l’Organisation Internationale du Travail, un jeune sur six aurait déjà perdu son emploi depuis le début de la pandémie. Et le nombre d’offres d’emploi destinées aux jeunes diplômés aurait chuté de 69 % sur le mois d’avril 2020, par rapport à la même période l’an dernier, selon l’Association pour l’emploi des cadres (APEC).

Dans ce contexte, le plan de relance #NextGenerationEU de la Commission européenne (750 milliards d’euros) s’appuie notamment sur Erasmus +.

En effet, plus de 50% des mobilités Erasmus + depuis la France sont aujourd’hui des stages en entreprise, et les études de l’Observatoire Erasmus + montrent que les jeunes ayant connu une mobilité encadrée à l’étranger trouvent un emploi plus rapidement que les autres.

Photo : Frederick Tubiermont/Unsplash


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

En 2021, le DUT deviendra un Bachelor universitaire de technologie en 3 ans

Emploi : la menace des réseaux sociaux plane sur les futurs diplômés