Entre le confinement et la baisse d’activité des entreprises qui recrutent moins, la crise a eu des répercussions importantes sur la scolarité des étudiants, en particulier en matière d’accès à des stages.

Selon les résultats d’un sondage publié par Opinion Way et l’association Article 1 (en faveur de l’égalité des  chances), les étudiants interrogés déclarent à 13 % qu’ils ont été confrontés à des annulations, 5 % à des reports et 9 % à des stages totalement interrompus.

Conséquences encore plus dommageable, 47 % des étudiants ne  peuvent pas effectuer de stage à cause de la crise, et 22% ne pourront pas valider leur année étudiante.

Le stage, un sésame à l’accès inégalitaire

On le sait, le stage est bien souvent un sésame en terme d’insertion professionnelle. Or, l’accompagnement et l’entourage, déterminants dans la recherche d’un stage, sont très variables selon les origines sociales.

Ainsi, 8 étudiants interrogés sur 10 (82 %) déclarent avoir bénéficié de conseils  ou d’échanges pour les accompagner dans leur démarche. Un chiffre qui chute à 6 sur 10 pour les jeunes issus de milieux populaires, selon Article 1.

On apprend également que 43 % des étudiants passent par leur réseau pour trouver un stage  et notamment par leurs parents (15 %), contre 34 % pour les jeunes de familles modestes interrogés.

Photo : Christopher Gower/Unsplash


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG

Europass, une plateforme pour l’emploi des jeunes

Stage et premier job : Comment parler salaire et indemnités ?