Évoluant à couvert depuis des siècles, Andy est une guerrière immortelle. À la tête d’un groupe de guerriers également incapables de mourir, elle parcourt le monde afin de redresser les torts. Des combattants qui vont se retrouver dans le viseur d’un scientifique désirant étudier de près leur pouvoir…

Grosse production Netflix portée par une Charlize Theron à nouveau en pleine forme, dans un rôle très physique, The Old Guard est l’adaptation du comics éponyme de Greg Rucka et Leandro Fernández.

Une œuvre dont s’empare ici la réalisatrice américaine Gina Prince-Bythewood, transformant cette histoire baroque d’immortels lancés dans une bataille sans fin, en gros blockbuster un peu trop bourrin pour son propre bien, stylisé à mort et évidemment, comme beaucoup de productions du genre récentes, bien trop lisse pour marquer durablement les esprits.

Qui veut vivre éternellement ?

Pour autant, les amateurs de bastons bien violentes auront ici de quoi s’en mettre sous la dent. Même si The Old Guard aurait pu se montrer plus viscéral et surtout plus incarné, en exploitant notamment la thématique de l’immortalité autrement que comme un simple prétexte, il sait aussi foncer dans le tas. Et c’est d’ailleurs sa principale qualité.

Visuellement stimulant, profitant de l’investissement physique de ses comédiens, Charlize Theron en tête, le film se montre suffisamment bien calibré et rythmé pour divertir. Et tant pis s’il est aussi un peu trop long pour tenir l’ennui à distance car au fond, on peut néanmoins affirmer qu’il parvient à maintenir à peu près le cap.

Plutôt généreux en chorégraphies guerrières, dépaysant car tourné dans différents coins du monde, The Old Guard ne semble pas rendre pleinement justice au comic book dont il s’inspire, mais évite de tomber dans les pièges les plus évidents du style auquel il se rattache. Rien de très mémorable donc, mais pas de quoi bouder son plaisir…


A VOIR AUSSI SUR YVON MAG’

The Lodge : un film d’horreur psychologique glacial !