Dans les prochains mois, 700 000 jeunes vont arriver sur le marché du travail dans un contexte de crise peu favorable aux recrutements. C’est pourquoi, lors de sa récente déclaration de politique générale devant les parlementaires, le Premier ministre a annoncé des mesures en faveur de l’emploi des jeunes.

Un « dispositif exceptionnel d’exonération des charges pour les jeunes » va être déployé. Objectif : favoriser l’embauche de salariés percevant jusqu’à 1,6 Smic.

Cette exonération de cotisations sociales bénéficiera aux entreprises qui embauchent des jeunes de moins de 25 ans, leur permettant de faire une économie de 4 000 euros par an.

300 000 contrats d’insertion

Confirmant les annonces d’Emmanuel Macron, Jean Castex a évoqué la création de 300 000 contrats d’insertion, subventionnés par l’Etat, pour « les jeunes les plus en difficulté (…) qui n’ont pas réussi à trouver l’entreprise qui leur signe leur contrat d’apprentissage ou leur alternance ».

Ces contrats reposeront sur des dispositifs déjà existants, tels que la garantie jeunes. Le principe : accompagner les jeunes en situation de grande précarité vers l’emploi, tout en leur fournissant une aide financière.

100 000 places en service civique

Dans une logique semblable aux contrats d’insertion, 100 000 places supplémentaires en service civique seront proposées dans les six prochains mois – il en existe 140 000 aujourd’hui.

Destiné aux 16-25 ans, le service civique consiste en une mission d’intérêt général indemnisée dans l’un des neuf domaines reconnus prioritaires pour la nation :

  • solidarité
  • santé
  • environnement
  • éducation pour tous
  • sport
  • culture et loisirs
  • développement international et action humanitaire
  • intervention d’urgence en cas de crise
  • mémoire et citoyenneté
200 000 places dans des formations qualifiantes

Enfin, 200 000 places supplémentaires vont être ouvertes dans des formations qualifiantes supérieures pour offrir des perspectives de formation avec un accompagnement social à des jeunes en difficulté d’insertion. Cette mesure concernera des formations courtes, d’un semestre ou une année.

Photo : Austin Distel/Unsplash


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Europass, une plateforme pour l’emploi des jeunes