C’est tentant et franchement facile. “Allez, un dernier épisode et je vais me coucher”. On connaît tous le refrain, et on est pourtant beaucoup à se réveiller trèèèèès difficilement le lendemain parce qu’on a finalement cédé et maté trois épisodes de plus que prévu. Mais est-ce vraiment si grave ? Le binge-watching, littéralement « boulimie télévisuelle »,  peut-il avoir des conséquences néfastes sur notre santé ?

Même si l’emploi du terme de “drogue” peut paraître un peu dramatique, c’est bien ce à quoi s’apparente la consommation excessive de séries.

Netflix, une nouvelle drogue ?

En effet, les symptômes du binge-watching s’apparentent à ceux d’autres addictions, notamment celle aux jeux vidéos : il provoque un isolement social (il peut être plus confortable de regarder des séries plutôt que de se confronter à la vie extérieure), produit de la fatigue, des troubles du sommeil, des problèmes de l’attention, un sentiment de manque et de dépendance.

En 2017 paraissant dans le Journal of Clinical Sleep Medecine une étude qui se penchait sur le lien entre le binge-watching et la qualité du sommeil. En conclusion ? Les séries sont tellement prenantes qu’on est encore impliqué dans leur contenu au moment d’aller se coucher, ce qui peut provoquer une augmentation de la période d’endormissement. Cette excitation mentale explique que les binge-watchers aient 98 % de chances de plus que les autres de souffrir de troubles du sommeil.

Des effets secondaires ?

Au-delà des effets cités plus hauts, binge-watcher peut avoir d’autres effets néfastes sur notre santé. On ne vous apprend rien en vous disant que rester assis ou avachi sur son canapé n’est pas bon pour la santé : augmentation des risques de maladies chroniques, douleurs au dos liées à une mauvaise posture, pression sur l’estomac réduisant la capacité respiratoire, etc. Passer plusieurs heures par jour dans cette position n’est donc pas sans risque.

Le binge-watching est aussi intimement lié à l’alimentation. Regarder des films et des séries nous incite à manger, et souvent de la malbouffe. Concentré sur l’écran, on ne ressent pas bien les sensations de rassasiement, ce qui pousse à manger au-delà de sa faim. Tout cela, en excès, peut amener à une prise de poids et à des problèmes de santé liés à une mauvaise alimentation.

En conclusion, même si c’est kiffant de se laisser porter par le (ré)confort d’une série, comme tout le reste, il faut consommer avec modération et se rappeler que certaines choses sont meilleures quand elles ne sont pas vécues par procuration !

 


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Kinés youtubeurs : la sélection d’Yvon


L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié