Une enquête mondiale réalisée par l’équipe YOUTH de la branche Emploi, marchés du travail et jeunesse de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur l’impact du confinement sur les jeunes a été publiée il y a quelques semaines. Elle conclut que « les effets de la pandémie sur les jeunes sont systématiques, profonds et disproportionnés ». Ils ont été particulièrement « sévères » pour les jeunes femmes, les plus jeunes, et les jeunes des pays à faible revenu.

Cette enquête s’est intéressée aux effets immédiats de la pandémie sur la vie des jeunes en matière d’emploi, d’éducation, de bien-être mental, de droits et d’activisme social, en se fondant sur l’analyse de plus de 12 500 réponses de jeunes âgés de 18 à 34 ans de 112 pays différents.

51 % pensent que leurs études seront retardées

En matière l’éducation, on apprend que les des fermetures d’établissement, qui ont concerné les trois quarts des jeunes, ont beaucoup affecté la confiance des élèves : 65 % des jeunes disent avoir moins appris depuis le début de la pandémie, 51 % pensent que leurs études seront retardées et 9 % craignent que leurs études en souffrent, voire échouent.

En matière d’enseignement à distance, la situation a été « particulièrement critique pour les jeunes des pays à faible revenu ». Entre seulement 55 et 65 % des jeunes des pays à revenu intermédiaire et élevé ont reçu des enseignements sous forme de cours en vidéo, contre 18 % dans les pays à faible revenu, et 13 % ont vu leur éducation et leur formation s’arrêter complètement, avec aucun cours, aucune formation, aucun examen depuis le début de la pandémie.

Une dégradation du bien-être mental des jeunes 

Cette enquête évoque les « lourds dégâts » constatés surtout dans l’emploi chez les 18-24 ans, conjugués à des difficultés de poursuites d’études avec la fermeture des établissements, qui « ont abouti à une dégradation du bien-être mental des jeunes ».

Le rapport « Les jeunes et la Covid-19 : impacts sur les emplois, l’éducation, les droits et le bien-être mental » est téléchargeable ici.

Photo Kevin Dellandrea/Unsplash


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Covid-19 : une dizaine de clusters identifiés dans les établissements d’enseignement supérieur


L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié