Prévu au départ pour la Warner, Enola Holmes débarque finalement sur Netflix. Cette adaptation du premier tome de la série littéraire Les Enquêtes d’Enola Holmes est portée par la brillante Millie Bobby Brown, connue jusqu’alors pour camper la jeune Eleven dans Stranger Things. Voici trois bonnes raisons de se laisser tenter…

Une enquête palpitante dans le monde de Sherlock

Créée par la romancière Nancy Springer à partir des écrits d’Arthur Conan Doyle, Enola Holmes est la sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes. La jeune fille de 16 ans, intrépide et attachante, doit ici retrouver sa mère disparue dans les méandres de Londres.

Avec beaucoup de justesse, la pétillante Millie Bobby Brown trouve d’emblée le ton juste. Le personnage est lui aussi suffisamment bien écrit pour emporter l’adhésion. Et en plus, Sherlock, ici joué par Henry « Superman » Cavill, est aussi de la partie !

La merveilleuse reconstitution d’époque

Prenant pied à la fin du XIXème siècle, l’intrigue du long-métrage donne l’occasion au réalisateur Harry Bradbeer et à son équipe de reconstituer une ville de Londres plus vraie que nature, alternant aussi avec des scènes plus campagnardes également de toute beauté.

En tant que production ayant bénéficié d’un budget confortable, Enola Holmes brille par ses qualités graphiques et offre un spectacle plein de souffle, qui repousse sans cesse l’ennui.

Ce petit côté « vintage »

S’il s’avère quand même moins maîtrisé que Le Secret de la Pyramide, le film  des années 80 retraçant l’enfance de Sherlock Holmes, Enola Holmes parvient néanmoins à exploiter avec brio l’ambiance propre aux romans d’Arthur Conan Doyle, tout en l’adaptant pour un public plus jeune.

Traversé de séquences spectaculaires, trépidant et drôle, Enola Holmes possède aussi un charme un peu désuet qui n’est pas étranger à sa réussite. Il serait vraiment dommage de s’en priver !


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Kinés youtubeurs : la sélection d’Yvon


 

L’email a bien été copié