Sujet épineux… Non, a priori, votre génération ne compte pas se passer de poser son objet fétiche à côté de l’assiette pendant le repas. Et pourtant, on peut se poser quelques questions…

Des sondages fréquents l’attestent : les Français, dont les jeunes adultes, regrettent de ne pas avoir assez de temps pour profiter pleinement de leur pause repas et partager avec ceux qui les entourent… Alors, sommes-nous prêts à corriger nos habitudes ? Certes, le smartphone fait partie de notre vie… Mais si nous lui accordions juste la place qu’il mérite ?

Un nouveau convive à la table des Français

Selon une enquête OpinionWay pour une marque de fromage célèbre qui commence par « Prési » et qui finit par « dent » 😉, 75 % des 18-24 ans, 70 % des 25-34 ans et plus d’un Français sur deux (55%) répondent au téléphone et envoient des textos au moment des repas. Ces comportements sont devenus une norme sociale, une attitude majoritaire à l’exception des plus de 65 ans qui n’y cèdent pas encore. 

“Pour les 18-34 ans, le smartphone fait indéniablement partie de l’environnement, on ne peut pas l’exclure sous peine de régresser à un temps d’avant », commente Ronan Chastellier, sociologue. Pour autant, selon lui, « de nouveaux codes de bienséance avec téléphone portable sont en train de s’inventer où le téléphone portable vient meubler les blancs dans la conversation de manière dynamique et moderne ».

Un sujet de conflit nouveau

Ainsi, 28 % des 18-24 ans estiment que le téléphone rend plus vivant le repas, permet de rebondir sur des conversations, des anecdotes comme s’il s’agissait d’une tierce personne physiquement présente. Mais ils restent minoritaires,  84 % des Français estimant que cela limite la conversation à table et provoque des interruptions intempestives.

Et une foule d’arguments anti-portable à table existent : 62 % des Français estiment que cela nuit à la convivialité, 44 % que cela empêche d’apprécier pleinement son repas, 32 % que cela empêche de déconnecter, 23% que cela rend moins bénéfique pour la santé le moment repas, 18 % rend plus stressante la coupure repas, 10 % raccourcit la durée du repas et aussi 9 % est susceptible de couper l’appétit.

Bref, pour 68% des Français, le téléphone est un sujet de conflit familial !

Mais les responsabilités sont partagées : selon 33 % des sondés, ce qui encourage le plus la présence du téléphone portable à table, c’est la posture équivoque des adultes, qui eux-mêmes l’utilisent pendant les repas devant leurs enfants.

Si chacun fait un petit effort, on peur retrouver le vrai plaisir de partager un repas sans se faire la guerre !

Image Steve Buissinne/Pixabay


A LIRE AUSSI SUR YVON MAG’

Les conseils d’Yvon pour manger moins cher (et mieux) !

Faut-il avoir peur de la 5G ? Yvon fait le point


 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié

 

L’email a bien été copié